• Imprimer
Découvrir

Monuments en images

Découvrez les principaux monuments de Nogent-sur-Marne, du Perreux-sur-Marne et de la vallée de la Marne en photos.

details colonne pavillon baltard nogent-sur-marne val-de-marne   facade pavillon baltard nogent-sur-marne

Le Pavillon Baltard

Le Pavillon Baltard est une ancienne halle de Paris : le pavillon des œufs et volailles. En 1851, Napoléon Bonaparte pose la première pierre des halles. En 1853, Napoléon visite le chantier, le fait stopper et ordonne sa destruction. Sa conception en pierre ne remporte pas de succès on l’appelait « le fort de la halle ». Soutenu par le Préfet Hausmann qui l’incite à n’utiliser « que du fer et rien que du fer », Baltard dessine en quelques jours un nouveau projet répondant aux vœux de l’empereur.

Afin de ne pas isoler les différentes halles, il est mis en place un entrecroisement de rues couvertes qui les rendaient solidaires et en faisait « un immense réseau ». Le 13 Juin 1972, Jacques Chaban Delmas (député maire de Bordeaux et Premier Ministre) décide de faire démonter et remonter un pavillon à Nogent. Il est installé à Nogent-sur-Marne depuis 1976 et classé Monument historique le 20 octobre 1982. 

Reconverti en espace pluriculturel, il accueille, d'une part, une clientèle privée pour des congrès et manifestations événementielles, des concerts, des spectacles, de 500 à 2 500 personnes, et d'autre part, des manifestations organisées par la Ville de Nogent-sur-Marne. Dans le square bordant le pavillon, vous apercevrez du mobilier urbain du vieux Paris, une colonne Morris, une fontaine Wallace, des bancs et des lampadaires.

Adresse : 12 avenue Victor Hugo à Nogent-sur-Marne
Tél : 01 48 73 45 81
pavillonbaltard.fr

 

cinema royal palace nogent-sur-marne

Le cinéma « le Royal Palace »

Tout commence en 1919 lorsque Albert Klein offre à son frère Bernard un terrain de 600m2. Celui-ci est un passionné de cinéma, il s’associe avec la famille Marcellot. Pour construire le « Nogentais Palace » il fait appel à Milon et sera achevé en 1921. Devenue la propriété de Jean Verrechia en 1955, futur co-fondateur de la firme UGC, le Royal Palace va connaitre une transformation en 1970.
Salle totalement remaniée, le cinéma devient un complexe de 4 salles baptisées « Artel », nom d’une chaine en vogue dans la banlieue sud-est de Paris. Pendant la crise de fréquentation dans les années 80, il fermera ses portes le 30 juin 1989. Ce fut un haut lieu du Music Hall. Sa façade est inscrite aux Monuments Historiques en mai 1990. Un autre cinéma sera construit au Perreux-sur-Marne, par Georges Nauchbaur, le Palais du Parc qui n’existe plus aujourd’hui situé en face de l’entrée principal du Parc du Perreux.

Adresse : 165, Grande Rue Charles de Gaulle à Nogent-sur-Marne
royalpalacenogent.fr

 

 

carre coignard hotel particulier nogent-sur-marne

 

Le Carré des Coignard

Ancien hôtel particulier datant du XVIIème siècle, il appartenait à la famille Coignard, un imprimeur du roi. Il servira par la suite de tribunal et un commissariat y sera installé à l’entrée de la cour. Cet espace abrite le conservatoire de musique et d’art dramatique Francis Poulenc depuis 2002 ainsi qu’une galerie d’art de peintures et sculptures contemporaines.

L'association l'Académie des vins blancs est installée au rez-de-chaussée depuis avril 2010. Le bâtiment est classé aux Monuments Historiques depuis 1991.
Horaires en période d'exposition : ouvert du mardi au dimanche de 15h à 19h / Entrée libre.

Adresse : 150 Grande Rue Charles de Gaulle à Nogent-sur-Marne
Tél : 01 48 71 64 20

 

L'église Saint Saturnin

Avec Denis, Austremoine, Gatien, Martial, Paul et Trophime, Saturnin fut l’un des sept évêques envoyés par le pape au IIIème siècle pour évangéliser la Gaule. Il arriva à Toulouse où on le vénère sous le nom de Sernin. De sa vie on ne connait que son martyre : refusant de sacrifier aux dieux païens, il fut attaché à la queue d’un taureau et précipité du haut des marches du Capitole de Toulouse. C’est cette scène qui fut représentée en 1915 sur un vitrail que l’on aperçoit à l’intérieur de l’église.

Pourquoi notre église est-elle dédiée à Saturnin ?

Sans doute parce que le « bon roi Dagobert », en mars 631, au retour d’un voyage en Espagne pour des raisons de succession, fit halte chez son frère Caribert à Toulouse ou il vénéra les reliques du saint. La statue de saint Saturnin en bois sculpté, dans la niche située derrière le baptistère, n’a pas encore livré tous ses secrets.
Nous savons qu’en juin 1795 l’église, transformée en temple de la Raison sous la Révolution, fut rendue au culte catholique. Les nogentais se mobilisèrent alors pour lui redonner l’éclat qu’elle avait perdu, mais il n’est pas sûr que la statue date de cette époque car elle n’est mentionnée dans aucun inventaire avant 1891.

eglise saint-saturnin nogent-sur-marne

Le clocher

Classé Monument Historique en 1862, il date du XIIème siècle. De style roman, le décor se raffine et s’enrichit au fur et à mesure de l’élévation vers le ciel, on passe d’une base carrée à une tour octogonale, du chiffre 4, symbole de notre humanité, au chiffre 8, symbole de la Résurrection et de la vie nouvelle du baptisé en Jésus Christ. Le clocher a donc une fonction liturgique : il appelle l’homme à la prière et le hausse vers les valeurs spirituelles.

En juin 1794, afin d’effacer tout vestige de la religion, on fit scier les bras horizontaux de la croix qui surmontait le clocher : c’est cet étrange décor métallique que l’on peut voir sur la pelouse de l’église. Avec ses 32,50m de hauteur, ce clocher passerait tout entier sous la nef de Notre-Dame de Paris. Décapité par la foudre en août 1942, sa flèche ne fut reconstruite à l’identique après la guerre. Le portail a été mis en place en 1914 avec une mosaïque du XVème siècle. le porche est de style gothique flamboyant, et les orgues symphoniques de 1883, ont été rénovés en 1901.                   

Haut de page